Les incorporés de force alsaciens-mosellans ont vécu, à la sueur de leur Front, les affres de l’Enfer face aux armées vengeresses alliées qu’un tonnerre-des-dieux accompagnait. Subissant en souffrance leur perte d’identité, rebelles dans l’âme, les Malgré-Nous, obligés de transposer le schéma français bon enfant sur la rigueur germanique et immatriculés à leur corps défendant dans le vert-de-gris, ont souvent gardé, barrées sur leur front, les « OSTalgies » qui ont meublé leurs nuits d’insomnie face aux dangers constants subis sur la ligne de feu.

Ce livre analyse leur état d’esprit, enquête sur leurs sentiments. Les contradictions de l’Histoire rappellent la double peine qui les a marqués : rôle suspect que leur ont prêté les instances de la Wehrmacht en les fourguant à petits échelons dans le repoussoir guerrier, sentiment de culpabilité pour avoir combattu du mauvais côté, ce qui leur a occasionné après-guerre mépris et railleries de l’opinion française.

Le sentiment de solitude avec l’abandon de la Nation, la mise au pas accélérée pour embrigader les populations annexées, le mécanisme de broyage prussien entrepris auprès des recrues dès l’entrée en caserne et surtout la vie picaresque des damnés des Fronts, – et plus particulièrement du Front de l’Est où atterrirent la plupart des Malgré-Nous –, illustrent ici de noir le terrible vécu de nos p’tits gars de l’est de l’hexagone qui ont fait front contre l’Adversité.

Après « Tambow, la face cachée », prix Erckmann-Chatrian 2002, puis « Les Barbelés rouges » et « Dans les griffes de l’oURSS » prix de l’Académie Nationale de Metz 2008, voici avec la parution de l’ouvrage « A la sueur de ton Front » une nouvelle contribution à la connaissance de la douloureuse histoire des incorporés de force alsaciens-mosellans, qu’il ne faut pas oublier.

 

Ouvrage disponible en Mairie de Farébersviller:

Pour une commande téléphonique, appelé le: 03 87 29 78 51

*Frais de port: 4,75 € pour l'envoi d'un ouvrage + Chèque libellé à l'ordre du Trésor Public

 

© 2015-2017. Tous droits réservés.